Alors qu’ils n’étaient auparavant accessibles qu’en boutiques spécialisées, les cosmétiques bio, marché en plein essor, occupent aujourd’hui bon nombre de pharmacies, grandes surfaces, et surtout sites Internet. Réalisés avec des produits naturels, ces produits de beautés ont l’avantage d’interdire les tests sur les animaux, et de se présenter dans des emballages recyclables, ou biodégradables. Telle est la définition que l’on peut communément leur donner mais la réalité, c’est un foisonnement de labels et de chartes, et, contrairement à l’agriculture biologique, l’absence d’une véritable réglementation.

Les cosmétiques bio, qu’est-ce que c’est ?

Ce que l’on appelle communément cosmétique bio est un produit contenant un maximum d’ingrédients naturels végétaux comme les huiles d’olive, le karité, les fruits, les eaux florales etc.

Au contraire de l’alimentation, la cosmétique bio ne l’est pas à 100 % car elle utilise des produits non cultivés comme l’eau, les minéraux ou les algues. Mais quelque soit le label auquel ils appartiennent, la plupart des cosmétiques bio bannissent tout ingrédient issu de la pétrochimie (paraffine, sillicone etc.), les conservateurs de synthèse,  les parfums et colorants de synthèse, les OGM et interdisent les tests sur les animaux. Leurs emballages et suremballages sont biodégradables et recyclables.

Les cosmétiques bio n’entrent pas dans le champ d’application du règlement européen relatif à la production et à l’étiquetage des produits biologiques, comme ce fut le cas pour le label AB. C’est l’initiative privée qui se charge actuellement de mettre en place cette règlementation. Il existe donc une multitude de labels parmi lesquels il n’est pas toujours facile de se retrouver.  Bonne nouvelle, d’ici à 2011, le label Cosmos réunira les six plus importants labels européens en la matière. En attendant, voici une sélection des principaux labels français et Européens :

–       COSMEBIO – http://www.cosmebio.org/

Cette association certifie plus de 4 000 produits. Elle a mis en place un référentiel en collaboration avec Ecocert. (« Cosmétiques Ecologiques et Biologiques ») transparent quant à la nature des ingrédients et des procédés de fabrication.

–       NATURE ET PROGRES – http://www.natureetprogres.org/

Créé en 1964 par une association de consommateurs et de professionnels est une charte exigeante.

BDIH – http://www.kontrollierte-naturkosmetik.de/f/bdih.htm

Créé en 1951

, cette association professionnelle regroupe des entreprises pharmaceutiques et industrielles de santé et de diéthétique.

–       NaTrue – http://www.natrue.fr/

Label international créé en 2009 par des fabricants européens.

–       COSMOS – http://www.cosmetique-bio-and-co.com/spip.php?article7

Label de la cosmétique bio européenne, il a été mis en place par les six grands labels bio européens. Ces derniers représentant plus de 1 000 fabricants de cosmétiques, et 11 000 produits qui circulent dans 40 pays.

Les cosmétiques bio, pourquoi les utiliser ?

Respect de l’Homme

Outre l’absence de substances chimiques et polluantes (pesticides, engrais chimiques de synthèse, OGM…) qui, à long terme sont néfastes pour le corps et pour l’environnement, le produit cosmétique biologique est d’une grande richesse. Il contient une quantité d’ingrédients actifs plus importante et recèle des matières premières vivantes brutes qui ont une efficacité réelle et à long terme.

Traçabilité et sécurité

Il n’est pas toujours aisé de connaître la composition exacte d’un produit cosmétique « traditionnel » et d’identifier la provenance des matières premières qui le composent. La cosmétologie Biologique est aujourd’hui contrôlée par des organismes tels qu’ Ecocert et Qualité France. Cela permet d’assurer la traçabilité des ingrédients et des processus de fabrication des produits, et de garantir l’authenticité des produits cosmétiques Bio labellisés.

La sauvegarde de l’environnement

L’agriculture biologique est un mode de production qui respecte la biodiversité et les équilibres naturels. En soutenant activement cette pratique agricole, vous agissez en faveur de la reconquête de la qualité de l’eau, des sols et de l’air.

La protection des animaux

Les extraits animaux ou tests sur animaux sont interdits en cosmétique Bio.
Seuls les ingrédients issus de la production animale (qui n’ont aucun effet sur la santé de l’animal, par exemple le miel), sont autorisés.

Sources : Mathilde Chavagne pour le Réseau SOL sur AlpeSolidaires.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*